David Guiraud (LFI), nouvelle bête noire des sionistes français

David Guiraud

Le député LFI David Guiraud, en Tunisie au côté de Taha Bouhafs (qui n’avait pas été investi par le parti), retourne les éléments de langage utilisés par les sionistes depuis le 7 Octobre.

Cette conférence en petit comité – qui plus est filmée et diffusée ! – a lieu en Tunisie, qui est actuellement en train de s’éloigner du camp israélien, diplomatiquement parlant. Guiraud n’est pas à l’Assemblée : il se lâche sur le sujet le plus sensible, surtout depuis les événements du 7 Octobre.

Il semble qu’une partie des Insoumis ne veut plus être soumise au diktat israélophile qui paralyse le débat politique en France. Mélenchon parlait du « rayon paralysant » de l’accusation d’antisémitisme, jetée à tout bout de champ.

Un verrou qui tenait depuis des décennies est en train de sauter, en France. Les langues se délient, les médias et les élites paniquent, on le voit au niveau d’agressivité des agents du Système qui trustent les médias. Ils se demandent comment arrêter les fuites dans le barrage « républicain ».

Même le Président n’a pas validé la manifestation du 12 novembre, lâchant cette pauvre Braun-Pivet, marquée par son voyage dans les colonies où l’armée israélienne l’a baladée, dans tous les sens du terme. Trop de coups à prendre ! À la place, pour se faire pardonner, il envoie ce pauvre Lecornu déposer une gerbe sur la tombe du capitaine Dreyfus, un 11 Novembre… Macron, l’homme qui n’a jamais pu trancher.

Ce pays, mal gouverné pendant si longtemps, avec tant de mensonges, est en train de respirer à nouveau, et ce n’est pas de la haine qui sort de sa gueule, mais de la vérité. Et la manipulation qui consiste à amalgamer toute vérité, aussi déplaisante soit-elle, à de la haine, ne tient plus : sur les RS, le rapport élites/peuple atteint des proportions inégalées avec du 1/99.

La crédibilité des élites, qui haussent le ton et menacent les Français s’ils ne se soumettent pas à l’intérêt « supérieur », est au plus bas. Tous les récits fabriqués pour tordre l’opinion s’effondrent : l’attentat aux 250 étoiles de David qui auraient jeté « l’effroi » parmi les Français (LOL), le poignardage de la Française de confession juive (une histoire d’ex), sans oublier les 40 bébés décapités (démentis par l’armée israélienne elle-même) et le charnier des 270 jeunes danseurs venus du monde entier.

Via : egaliteetreconciliation

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fanantina
fanantina
7 mois il y a

Qu’est ce qu’il attend pour aller vivre définitivement en Tunisie, ça fera un médiocre de moins ! Cette nullité bien digne du LFI ne peut pas s’exprimer en France ?

Letsgobrandon
Letsgobrandon
7 mois il y a

Et bien non car en France il est interdit de critiquer l état coloniale israélien sans se faire taxer d antisémite et se faire censuré… Vous ne le saviez pas!??

fanantina
fanantina
7 mois il y a

Quel courage ! ça ne les empêche pas de tuer …

Clare Daly

« Ceci n’est pas seulement le génocide d’Israël. C’est aussi celui de l’Europe. » – Députée irlandaise

Sarah Saldmann

L’avocate Sarah Saldmann propose de financer l’armée israélienne avec l’argent des Français, via des déductions fiscales